Effondrement, comment Survivre chez soi sans courant électrique.
Pratique

Survivre chez soi sans courant électrique.

Survivre chez soi sans courant électrique. 10 clés pour préparer efficacement votre survie en cas d’effondrement.

10 clés pour préparer efficacement La survie chez soi en cas d’effondrement.

En premier lieu survivre chez soi sans courant électrique peut arriver plus rapidement qu’on ne le pense. Tout d’abord, la capacité de l’industrie électrique (EDF, ENGIE, Etc) d’alimenter tout le pays en énergie, devient de plus en plus difficile. Cela à deux raisons principales :

  • Un réseau électrique vieillissant
  • La demande croissante en électricité

Notre réseau d’énergie est vieux et c’est peut être une des principales raisons de sa fragilité. Cependant le problème est beaucoup plus complexe que cela. Le remplacement des équipements vieillissants est extrêmement coûteux et le processus fastidieux.

Par ailleurs, les entreprises énergétiques se retrouvent enlisées pendant des années dans le bourbier de prescriptions gouvernementales contradictoires et sans fin.

Hormis la taille, le principal problème est que le réseau est extrêmement vulnérable. En tant que grand réseau décentralisé couvrant l’ensemble du pays, il est pratiquement impossible à protéger intégralement.

Le réseau de distribution d’électricité français était au bord de la rupture jeudi 10 janvier 2019. Voici l’article du Figaro.

Ou en Allemagne en février

Le 20 février 2019 suite à un accident sur un chantier 30.000 ménages coupés d’électricité pendant 32 h. Lien du Tagesspiegel.

Survivre chez soi sans courant électrique. 10 clés pour préparer efficacement votre survie en cas d’effondrement.

Les exemples ci-dessus montre que le risque de coupure est bien réel.

En France – la sécurité de l’approvisionnement au cœur de la stratégie électrique.

Notre réseau électrique est fragile c’est un fait, mail il existe aussi la possibilité du piratage et/ou d’être endommagé.

Un pirate informatique avec un peu de moyen pourrait détruire ou affecter le réseau de distribution ou du moins une bonne partie de celui-ci. Que ce soit par des attaques terroristes cinétiques, par une guerre informatique ou par une IEM à haute altitude et même une tempête solaire pourrait neutraliser le réseau de distribution à très grande échelle en fonction de sa puissance. Nous en avons frôlé une il y à quelque temps.

Survivre chez soi sans courant électrique. 10 clés pour préparer efficacement votre survie en cas d’effondrement.  piratage informatique

Le réseau électrique français peut-il être piraté ?

Avec autant de risques sur notre réseau électrique, il ne s’agit pas de savoir si nous allons faire face à une panne d’électricité majeure ou même semi-permanente, ni à quelle moment elle se produira.

Ce qu’il est important de savoir :

Comment nous allons faire face à une coupure de courant à plus ou moins long terme ?

À la vue de ce qui précède, Il paraît évident, qu’une préparation à un tel événement, doit faire partie intégrante d’une préparation survivaliste.

Quiconque choisit d’ignorer le risque d’un «Black Out» inscrit son nom dans l’énorme groupe de personnes qui se nomment :

«victimes du système».

Ces gens préfèrent attendre que le gouvernement s’occupent d’eux. En d’autres termes, ils préfèrent être les victimes de la panne d’électricité plutôt que la surmonter par leurs propres moyens.

Êtes vous sûr que le gouvernement sera en mesure de vous aider ?

Les pannes d’électricité suscitent la peur chez les gens, cette peur est plus en rapport avec la peur dans le noir que par peur d’avoir froid ou faim. L’humain est fait pour fonctionner le jour, pas la nuit.

Bien que nous ayons appris à maîtriser l’obscurité avec la lumière artificielle et que nous ayons acquis des capacités à faire beaucoup de choses la nuit, nous fonctionnons quand même mieux le jour.

Posez-vous ces questions :

– Que se passera-t-il le jour où tout s’arrête et que vous êtes le seul de votre quartier à voir ce que vous faites ?

– Que se passe-t-il si les lumières s’éteignent, en cas de panne de courant majeur, mais s’éteignent suffisamment longtemps pour que les piles des lampes de poche et les 2 bougies de vos voisins s’éteignent aussi ?

– Que se passera-t-il quand ils sont assis dans le noir, aurons froids et seront affamés ?

À partir du moment où les lumières s’éteignent, tout s’arrête. Nous dépendons de l’électricité pour tant de choses différentes que, sans elle, le système est au point mort.

Non seulement nous perdons la capacité de faire des choses la nuit, mais nous perdons également toute notre chaîne d’approvisionnement, car elle dépend en grande partie de l’électricité

  • Pour la production
  • la conservation
  • la gestion logistique
  • Les pompes à carburants des camions et des avions qui effectuent les livraisons.

Donc une coupure de courant signifie perdre à peu près tout ce dont nous dépendons dans nos vies modernes grande partie basés sur la technologie 4.0.

Le désespoir s’installera le jour où :

  • Les lumières ne fonctionnent plus et que la chaleur sera remplacée par le froid.
  • On ne peut plus avoir d’essence pour la voiture.
  • On ouvre le robinet et que l’eau ne coule plus.
  • On ne peut plus rien conserver au frais.
  • On ne peut plus acheter de nourriture, parce que les étagères des supermarchés seront vides.
Survivre chez soi sans courant électrique. 10 clés pour préparer efficacement votre survie en cas d’effondrement.
Crédit photo: Le Parisien

Gardons à l’esprit que des personnes désespérées font des choses désespérées.

Ceux qui se se préparent ont intérêt de s’assurer que personne de ne sait qu’ils sont préparés et donc mieux lotis qu’eux. La discrétion absolue devra être la devise, alors que nous survivons discrètement au milieu d’une foule désespérée. Il faudra certainement dissimuler un certain nombre de choses à notre entourage, non pas par égoïsme mais pour des raisons de survie et de sécurité de soi

Souvenez vous, il suffit de solder le Nutella à -70% pour que les gens se bagarre.

Je vous laisse imaginer ce qu’ils feront le jour où les gens seront affamés, auront froid, faim et dans le noir…

Voici 10 clés pour préparer efficacement la survie chez soi sans courant électrique…

L’eau

L’eau est une priorité de survie supérieure à celle de la nourriture, les gens en auront désespérément besoin. Pour en savoir plus lisez aussi cet article

N’attendez pas que votre réserve soit épuisée, si ce n’est pas déjà fait, mettez-vous immédiatement à la recherche d’un point d’eau. Si vous avez un puits ça sera un peu plus facile, juste un peu, parce qu’il faut préparer l’eau de votre puits qui risque d’être polluée ou pire contaminée. Mais avant de vous précipiter pour puiser l’eau de la prochaine rivière, d’un lac ou d’un canal utiliser les ressources décrites dans cet article.

Si vous avez résolu le problème de l’eau, vous avez probablement augmenté vos chances de survie. Probablement parce que si les gens découvrent votre réserve, ils vont frapper à votre porte ou pire vous voler ou même vous tuer pour avoir cette eau.

Vous pensez que c’est faux, que je délire, alors regardez encore une fois la vidéo du Nutella.

Je pense que tôt ou tard, il faudra prendre une décision. Allez-vous fournir de l’eau à vos voisins oui ou non?

Cela dépend en grande partie de la qualité de votre puits ou de la source et de l’efficacité de votre pompe.

Le partage de l’eau peut être intéressant pour les relations, mais n’oublions pas que nous sommes en situation de survie. Réfléchissez, qui pourra vous donner de l’eau si vous n’en avez plus ? Certainement pas ceux qui ont frappés à votre porte.

Le fait de dévoiler qu’on a de l’eau comporte un autre danger, celui de vous faire expulser de chez vous par une horde assoiffée. Qu’allez vous faire alors ?

Je sais que cette question de partage et d’aider l’autre est délicate. Je cherche simplement à vous inciter à la réflexion pour qu’au moment venu vous vous ayez déjà interrogés la dessus. Gardez toujours à l’esprit que l’humain peut devenir le pire prédateur.

Chaleur – énergie

Après avoir traité le problème de l’eau, il faut penser à l’autre facteur important à la survie, le chauffage. Dans nos latitudes, nous avons autant de froides froides que chaudes. Froid ne veux pas dire – 10°C, à partir de 8°C on ressent déjà le besoin d’une petite laine.

Une catastrophe qui arrive en hiver serait l’un des pires scénario possible au mauvais moments de l’année. Je l’ai vécu en 99 avec la tempête « Lothar » – 2 jours sans électricité. En savoir plus.

Les journées sont déjà plus courtes, l’humidité s’installe et très vite on ressent le froid envahir le corps. Chaque année, des gens meurent de froid, pas uniquement par manque d’électricité, mais parce qu’elles n’ont pas prévus de couvertures, de vêtements adaptés, etc.

Pour survivre chez soi il faut être en mesure de chauffer son intérieur, certes, mais il faut aussi disposer de bonnes couvertures bien chaudes.

Survivre chez soi sans courant électrique. 10 clés pour préparer efficacement votre survie en cas d’effondrement.  Se chauffer au bois.

Se chauffer discrètement

La façon dont on chauffe la maison sera peut être difficile à cacher. Ce que la plupart des survivalistes envisages de faire en cas de coupure, se chauffer au bois. Mais ça fait de la fumée, on sent le bois brûlé, ces signaux attirerons inévitablement l’attention des «victimes» à la recherche de chaleur.

Pour être un maximum discret, on peut allumer le feu à la tombée de la nuit ou très tôt le matin, on verra moins la fumée et en journée on s’arrange de ne pas faire de fumée ou on se contente de couvertures. On peut aussi fabriquer un «chauffage» d’appoint avec des bougies chauffe-plat. Il y en a aussi qui auront sûrement un chauffage d’appoint au pétrole et une réserve de combustible. Attention au monoxyde de carbone, arrangez vous d’avoir un détecteur de monoxyde.

La nourriture

Comme je l’ai déjà mentionné, les rayons des supermarchés seront sûrement vides dès les heures qui suivent une catastrophe, ce qui obligera les gens à utiliser les réserves qu’ils stockés chez eux. s’ils en ont stockés.

Mais que feront-ils quand ils auront mangé les dernières cacahuètes, les chips et gratté le pot de Nutella ?

La plupart des survivalistes pensent que les gens s’attaqueront au autres pour voler ce qu’il y a à manger et boire. Je partage leur avis et peux très bien m’imaginer des groupes maraudants, lançant des attaques contre les occupants de maisons. Pour savoir comment protéger au mieux votre résidence, lisez cet article.

C’est une des raisons pour laquelle je vous conseiller de créer vos groupes de survie dès maintenant . Les possibilités sont larges, on peu créer son groupe avec entre voisins, collègues de travail, famille, etc. L’important est de se connaître, d’être tous survivalistes et d’avoir une stratégie au cas où le pire arrive. Attention à ne pas créer de groupe avec des «victimes du système».

Je pense que les marauds vont toutefois réfléchir par deux fois avant de s’attaquer à un groupe de survivalistes. Je suis sûr que vous savez pourquoi…

On est bien d’accord, on parle de crise, de chaos, de catastrophe, pas d’une petite coupure de courant de 4 h.

Hormis le pillage et le vol, il se pose un autre problème :

La nourriture, il faut la préparer.

Ça ne sert à rien d’avoir une palette de nouilles si on ne dispose pas d’un moyen de les cuire. À l’heure de la cuisine 4.0 presque toute la cuisson se faite avec l’électricité ou au gaz de ville, et en cas de coupure, heuuuu?…

Je vous suggère d’avoir aussi des repas qu’on peut manger froid. Ces repas peuvent aussi trouver leur place dans le véhicule ou sac d’évacuation. Pensez-y.

Survivre chez soi sans courant électrique. 10 clés pour préparer efficacement votre survie en cas d’effondrement.

Certains disposent toutefois d’un moyen de cuisson avec des bouteille butane, c’est un peut mieux, s’il y au moins deux bouteilles en réserve. Pour les autres c’est plus compliqué. Pensez à avoir à portée de mains un moyen de cuisson indépendant, c’est à dire qui n’a ni besoin d’électricité ou de gaz et une autonomie assez longue et bien sûr la réserve énergétique qui va avec.

C’est peut être le moment de tester le four solaire qui a servi une seule fois, bon cuisiner en hiver avec un four solaire, j’sais pô…

Interdits les merguez, lard et autres aliments dont les odeurs de cuissons vont vous trahir, Faites plutôt des soupes .

Ayez des aliment en stock qui dégagent très peu ou mieux pas d’odeurs lors de la préparation.

Discrétion sur de moyens d’éclairage.

Survivre chez soi sans courant électrique. 10 clés pour préparer efficacement votre survie en cas d’effondrement.

En cas de coupure de courant, la première chose que les gens vont sortir sont les bougies, les lampes torche, les bonnes vieilles lampes à tempêtes. La lumière est ce que l’on remarque rapidement dès la tombée de la nuit, elle est aussi difficile à dissimuler.

Pensez à stocker des tissus très opaque et du scotch. Obturez au moins les fenêtres et autres ouvertures d’une ou deux pièces, idéalement toutes les ouvertures de la maison ou de l’appartement. On reviendra sur ce sujet dans un autre article.

L’éclairage éveillera réellement des soupçons au bout de 2 ou 3 jours quand les maigres réserves des autres seront épuisées, quand les batteries seront vides. Il faudra prendre les bonnes décisions et vous discipliner à occulter toutes les fenêtres et autres ouvertures qui risquent de laisser passer la lumière et donc attirer des marauds.

Cash et argent liquide

Lorsque tout fonctionne, nous glissons nos cartes de crédit dans le distributeur ou un terminal de paiement, c’est tout ce qu’il faut faire pour effectuer un retrait de cash ou payer ses courses. En fait nous avons accès à notre argent peu importe n’importe quand et presque partout dans le monde.

S’il n’y à plus d’électricité, les banques seront fermées comment allons nous faire ?

À moins que vous êtes en autarcie totale, il vous faudra de l’argent, à défaut quelque chose à donner en échange d’une produit ou d’un service. Le bon vieux troc quoi.

Je vous conseille là aussi comme plus bas pour la dixième clé, c’est à faire cette réserve dans le secret le plus total. Pas besoin que le p’tit de 6 ans sache que vous avez du cash chez vous.

Une autre astuce est de répartir de petites sommes à divers endroits de la maison et de garder sur vous ce que vous pensez avoir besoin. c’est plus sûr dans beaucoup de cas.

Si vous avez la possibilité, il est aussi intéressant de disposer de diverses devises, Dollar, Yuan, Euro(?), peut être de l’or ou de l’argent.

Carburant pour votre voiture

En bon survivalistes vous aurez bien sûr pensés à stocker de l’essence ou du gasoil pour votre voiture. Vous aurez aussi vérifié si si on peut faire le plein du véhicule avec un jerrican.

Je ne vais pas m’étaler sur des hypothèses sur ce que les autres risquent de faire pour voler votre réserve de carburant. Soyez conscient que vous serez peut être forcés d’évacuer ou même de fuir d’une minute à l’autre.

C’est une priorité absolue d’avoir une voiture qui est certaine de rouler avec assez de carburant pour aller le plus loin possible. Nous reviendront sur les voitures dans un autre article.

Stocker votre carburant un peu à l’écart de la voiture au cas où.

Conseil :

Pour que votre voiture n’éveille pas l’envie, «maquillez» la en voiture en panne, sortez une roue par exemple, enlevez la batterie laissez le capot ouvert, laisser supposer qu’elle n’est pas fiable, donnez lui un air inutilisable. Mais vous savez qu’en quelques instants elle peut prendre la route. Les voiture feront l’objet d’un autre article.

Panneaux solaire et production d’électricité

Beaucoup d’entre ont investi dans l’énergie solaire ou éolienne, à la fois pour réduire les coûts d’énergie que nous achetons auprès de notre compagnie d’électricité. Mais avez vous pensés à créer une installation pour produire et stocker de l’énergie en cas de panne de courant? (Batteries, onduleur, etc.)

Crédit photo

Certes ces panneaux souvent installés sur les toits sont visibles de tous. Mais je pense que cela n’attirera pas autant les marauds que l’eau et la nourriture, parce que les chances de survie sont quasi nulles on ne dispose que de panneaux solaire alors que la réserve est vide et à sec.

Pensez à prévoir un moyen de stocker le courant que vous produisez, si jamais le système s’effondre vous continuez sur vos réserves.

L’emploi d’un groupe électrogène en cas d’effondrement serait par contre une grave erreur parce que le bruit éveillerai des soupçons, sans parler du combustible à stocker.

Accès et sécurité du domicile

Lorsque le réseau électrique est opérationnel, tout fonctionne à merveille votre système de sécurité domestique sans fil nous protège. Vous avez des portes de garage automatiques, la domotique gère tout pour vous, peut être que votre maison dispose de toutes sortes d’alarmes et de systèmes de surveillance pour vous prévenir en cas d’intrusion sur votre propriété.

Sans électricité, rien ne vas plus. Au mieux vous êtes enfermés dans votre maison, au pire vous êtes dehors et tout est bloqué. Avez-vous pensés à ça ? Non, alors prenez dès maintenant la décision d’avoir une porte que s’actionne manuellement avec une serrure forte certes, mais accessible manuellement avec une clé.

Outils électroportatifs

Un aspect qui semble être ignoré par la plupart des gens est le fait qu’en fonction de l’origine de la catastrophe il y à peut être des travaux de réparation ou de reconstruction à effectuer.

Même si vous êtes peu bricoleur, avoir une bonne caisse à outils, des tréteaux, une visseuse à accu et une scie sauteuse à portée de mains peut vous être de grande utilité. Pour ceux qui ne peuvent pas faire leur électricité optez plutôt pour de bons outils manuels.

Astuce: si vous optez de créer un groupe survivaliste, arrangez vous pour trouvez des personnes aux talents divers. Pour votre groupe, préférez :

  • Des maçons
  • Des charpentiers
  • Des bûcherons
  • Des bouchers
  • Des Médecins
  • Tout bon bricoleur

Évitez:

  • Les avocats,
  • Les instituteurs, et profs
  • comptables par exemples.

Si vous avez la chance d’avoir un agriculteur dans vos rangs, la valeur de votre groupe sera considérablement augmentée.

Armes et munitions

Si vous décidez de vous armer, faites le en toute discrétion, mieux encore, dans le plus grand secret.

Moins les autres savent vous êtes armés mieux c’est.

On pense souvent que le fait d’afficher et d’exposer son arsenal dissuade les gens de mauvaise intention. Mais attention c’est à double tranchant. Ils peuvent aussi penser que vous disposez de choses qui méritent une telle défense, et du coup, ça éveille encore plus de soupçons.

Gardez vos armes à portés de mains tout en les cachant aux yeux des autres et des enfants naturellement ce ne sont pas des jouets.

Par ailleurs le fait que personne ou très peu de personnes savent que vous être armés vous donne un avantage tactique considérable, pensez-y. Je pense aussi qu’il vaux mieux avoir des armes de poing déposées à des points stratégiques de la maison à la place d’un fusil d’assaut au quel vous n’avez pas ou plus accès. Une arbalète peut aussi être un bon choix, en plus elle a le mérite d’être silencieuse.

crédit photo

Conclusion

J’espère que maintenant vous avez une idée sur l’ampleur peut prendre une coupure de courant qu’elle soit régional, nationale ou plus grave encore, une chose est certaine, notre vie changera radicalement, nous ne serez plus les même après..

Bien que vous puissiez faire face à la situation pendant quelques jours, votre force physique et émotionnelle sera éventuellement mise à l’épreuve. Avez vous déjà téléchargés le guide, 9 Stratégies survivalistes ? Vous pouvez le faire ici.

Avoir un plan pour Survivre chez soi sans courant électrique facilitera beaucoup et donne un bon avantage sur les « victimes.

Cela ne semble pas facile à mettre en place, faites comme pour l’eau couper le courant un ou deux jours sauf les congélateurs et apprenez à survivre chez vous sans courant électrique. Ce test vous aidera à faire face aux ténèbres de la ville.

Que Dieu vous garde, quand cela arrive

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
27 × 10 =