Survivalisme, élever des poules
Pratique

Survivalisme, élever des poules

Survivalisme, élever des poules

Survivalisme, élever des poules

Est-ce une bonne stratégie en survivalisme, d’élever des poules ?

Oui, on peut dire que les poules sont des animaux idéals pour les survivalistes. L’élevage se fait assez facilement étant donné qu’elles ne demandent que peut de temps et de ressources. C’est aussi ce que l’on entend dans le milieu survivaliste, l’élevage de poules fait partie des pratiques des tous ceux qui ont une BAD par exemple.

Avoir ses propres poules est pour moi une bonne idée. Toutefois, il faudrait respecter certaines conditions. Nous les verrons tout au long de cet article.

Qu’est-ce qui rend les poulets si intéressantes pour les survivalistes?

  • La place – L’enclos
  • Très peu coûteux
  • Les œufs
  • La viande

Voyons maintenant, les critères et les conditions nécessaires à l’élevage de poules.

Poussins ou jeunes poules ?

Survivalisme, élever des poules
Survivalisme, élever des poules

Poussins

Jeunes poules

Pour avoir vos propres poules, vous pouvez choisir entre couver les œufs, acheter des poussins de quelques jours ou des jeunes poules déjà en âge de pondre ou encore acquérir des poules réformées.

Acheter des poussins ou couver les œufs ?

Si vous préférez commencer avec des poussins, il y à quelques inconvénients :

  • Vous ne saurez pas tout de suite si vous avez une majorité de coqs ou de poules. C’est seulement au bout de 4 à 6 semaines les caractères sexuels secondaires se développent. Pour certaines races il faudra même attendre 10 à 12 semaines pour le savoir.
  • Les poussins doivent être nourris aux miettes ou aliments démarrage jusqu’à 4 mois.
  • Ils doivent être chauffés jusqu’à 2-3 mois en fonction des températures extérieures
  • Les poussins sont relativement bon marché. Attention il y en aura aussi qui vont mourir avant l’âge adulte.

Acheter des jeunes poules

Si vous choisissez cette solution, vous serez certain d’avoir le nombre de poules que vous voulez.

Il est vrai que, le prix des poules en âge de pondre sera en conséquence. Toutefois vous aurez gagné en temps et en nourriture.

Vous aurez tout de suite des œufs frais.

Option :

Il existe une alternative, en effet, on peut trouver des poules de 18 mois réformées des fermes de ponte parce qu’elles sont trop vielles. Mais elles pondent encore, peut être un peu moins mais ça sera encore convenable. En savoir plus.

Conseil:

Même si ce n’est pas indispensable, je vous suggère de mettre un coq avec vos poules. Toutefois, sans coq, elles pondrons quand même, mais les œufs seront stériles c’est tout.

Expérience personnelle

Survivalisme, élever des poules

J’ai acheté les poussins à l’âge de 8 jours. Ils n’étaient pas encore sexués. Au bout de 8 semaines on distingue les coqs et chance sur 10 il n’y à que trois coqs.

Si vous avez comme moi plusieurs coqs, au bout d’un certain temps vous allez rencontrer des problèmes. En fait chaque coq va essayer de dominer les autres. Cela ne cessera que si le plus dominant est établi. Ça sera donc le plus fort(mentalement)qui dominera les autres coqs et qui aura les faveurs des poules.

La domination peut aller jusqu’à la mort des coqs faibles. Il faut surveiller et les séparer en attendant qu’ils soint assez grands pour les abattre.

Par conséquent, si vous décidez de vous lancer dans l’élevage de poules, à partir de poussins tenez compte du jeu de pouvoir des coqs.

La place - Un enclos dédié

Survivalisme, élever des poules
Survivalisme, élever des poules

 

Les poules nécessites beaucoup moins de place qu’une chèvre par exemple

En commençant avec 5 ou 6 poules,il suffit d’environs 10 ou 15 m².Si l’on dispose de plus, on peut envisager d’avoir plus de poules.

L’enclos doit donc être assez grand pour qu’elles puissent courir et se dégourdir. J’y ai installé une vieille souche qui leur sert de perchoir. Cependant, en hiver disons de fin novembre à la mi-février, je les laisse courir au jardin. Elles vont le «nettoyer» et le désherber de manière naturelle et radicale. À partir de la mi-février, elles retournent dans leur enclos. Il a une surface d’environs 30m² et possède un poulailler d’environs 7m² en dur avec deux perchoirs. Pour la bonne santé des poules il ne faut pas les faire dormir à même le sol.

Le soir quand elles rentrent pour dormir, il est aussi conseillé de fermer les accès. Cela les protègent plus ou moins des nuisibles.

L'alimentation des poules

Survivalisme, élever des poules
Survivalisme, élever des poules

Très peu coûteux

Avoir ses propres poules est une source alimentaire peu coûteuse. Elles arrivent à trouver des insectes et autres aliments dans le sol, il suffit le compléter avec de l’herbe et des graines s’il y en à.. Les poules arrivent à se débrouiller seules sur une certaine période.

Contrairement à ce que l’on entend partout, les poules ne mangent pas tout. On peut tout leur donner, mais elles ne le mangeront pas forcément.

À la base, les poules font partie d’un système d’élevage mixte, elles peuvent se nourrir exclusivement avec les aliments répandus au sol par des vaches, les chevaux, les chèvres, etc.

L’idéal pour les poules sont les graines,(pas trop de maïs) l’herbe, la salade. Toutefois pour leurs équilibre elles doivent pouvoir compléter avec des insectes qu’elles trouvent ou des vers de terre, du sable, du calcaire, etc. Les poules adorent :

  • les épluchures de légumes, mais aussi de fruits. (les interdits voir la liste plus bas)
  • Les restes de salade
  • Du pain mouillé
  • la charcuterie, mais pas trop.
  • les coquilles d’huîtres et d’œufs impérativement broyées
  • les croûtes de fromage
  • les restes de plats préparés maison (poissons, viandes, riz, pâtes…)

Calcium et autres minéraux

Elles trouvent cela dans le sol, les coquilles d’huîtres et d’œufs impérativement broyées

Les interdits

Il y à des choses à ne pas donner aux poules. Voici une liste d’aliments néfastes, voir toxique pour les poules. Sur la liste ci-dessous on trouve des aliments qu’il ne faudrait pas leur donner:

  • Le céleri
  • Du pain moisi
  • Des trognons de choux
  • Des épluchures d’oignons, de bananes, de kiwis, d’agrumes
  • Les pommes de terre crues
  • Des restes de plats cuisinés excessivement salés épicés ou sucrés
  • Les feuilles de poireaux crues

Pensez-y la qualité des œufs dépendent de la qualité des aliments que mangent les poules.

Les œufs

 

 

Une fois en âge de pondre les poules fournissent des aliments nutritifs au quotidien. Avoir des œufs frais et délicieux tous les jours est un avantage non négligeable lors d’une crise.

La viande

Après le cycle de ponte, on peut abattre les poules et faire un bon poulet rôtis. Si vous avez des coqs vous pouvez les abattre dès 8 mois. IL y en à qui les prélèvent déjà avant, mais pour ma part dès 8 mois c’est parfait.

Les soins des poules

La cendre de bois

Choisissez les  cendre issues de vos chauffages au bois. Veillez à ne pas prendre celles issues de bois traités, vernis, peint, etc… Trop de résidus toxiques. Les poules adorent picorer et manger les charbons de bois. En plus une fois qu’elles connaissent, elles aiment se «baigner» dans les cendres. C’est un excellent traitement anti-parasitaire pour vos volailles.

Astuce:

Si les poules ont accès à du sable ou de tous petits gravillons, elles vont en manger pour faciliter la digestion des aliments durs. Dans l’estomac des poules, ces cristaux vont broyer les aliments.

Les poules en hiver

Les poules, sont sensibles au froid et à l’humidité, de ce fait, elles dépensent beaucoup plus d’énergie pour se réchauffer. Le sol pouvant être gelé, le recherche de vers et autres insectes est plus compliqué.

Je leurs prépare des repas tièdes, soupes, le pain trempé à l’eau tiède, avec quelques carottes cuites par exemple. Toutefois il faut aussi veiller à ne pas perturber leur régime alimentaire.

L’eau de boisson est servie tiède.

Les poules en été

Les poules souffrent aussi de la chaleur estivale. Veillez à ce qu’elles aient assez d’eau, fraîche mais pas froide. Le poulailler doit être bien ventilé de manière à ce qu’elles ne prennent pas de coup de chaleur, surtout les nuits de canicule.

De l'eau propre tous les jours.

Veillez à changer l’eau de vos poules tous les jours. Au début j’avais un abreuvoir de ce genre. Mais un jour je me suis aperçu qu’elles aiment tremper leur bec entièrement dans l’eau. Depuis lors elles ont une grande bassine d’eau fraîche par jour.

L’eau des poules est préparée avec 3 cuillères à soupe de vinaigre de cidre BIO pour 5 litres l’eau. Cela à pour but de protéger de manière naturelles leurs intestins.

Environnement hygiénique

En gardant l’ensemble propre et en évitant d’accumuler trop de fiente, on prévient des parasites qui peuvent réellement être causes de soucis.

Les parasites

Les poux rouges

Les poux rouges peuvent empêcher les poules de pondre ou de s’asseoir dans les nids car ça les irritent.

Les puces collantes

Les puces collantes sont de petits insectes noirs qui se logent un peu partout. Il existent des traitements, mais les bains de cendre donnent d’excellents résultats, surtout préventifs.

Les vers

Les principaux vers touchant les poules, siègent dans le tube digestif. Mais il existe d’autres.

vermifugez vos poules !

Pour vermifuger mes poules, je leurs donnent 2 à 3 fois par mois de la poudre d’ail avec le pain ramolli, de temps à autre elles reçoivent des feuilles de thym à picorer. Cette cure est complétée avec l’eau vinaigrée, 3 CàS de vinaigre de cidre BIO dans 5 litres d’eau.

La maladie de Newcastle

C’est un virus mortel pour les poulets non vaccinés. Il peut décimer votre poulailler en très peu de temps. Malheureusement il n’existe que la vaccination préventive, mais aucun traitement curatif.

La maladie de Newcastle est à déclarer obligatoirement en mairie de votre ville, du moins tant qu’il n’y à pas d’effondrement

Voir les symptômes cliquez ICI  ou ICI

Conclusion

Élever des poules pour faire face à une crise peut être une très bonne stratégie de survie. Cependant, il faut être conscient que ce sont des animaux vivants, donc ils peuvent avoir des maladies, ils font du bruit. Pour avoir la meilleure expérience possible, il est important de connaître, de reconnaître, et de diagnostiquer les besoins, les manques et les maladies. Lors d’un effondrement on sera livré à soi-même il est fort probable qu’il n’y aura pas de consultation, ni soins vétérinaire. De ce fait être en mesure de savoir soigner ses animaux est un élément crucial pour réussir votre élevage.

Commencer donc dès maintenant de traiter préventivement vos poules contre une grande partie de parasites en utilisant ce qui est à votre disposition, cendres de bois, vinaigre, etc. Cependant,il est tout aussi important de connaître les besoins des animaux que l’on souhaite élever.

Les œufs frais du jour aident à faire face plus facilement à une crise. Pour en avoir de bonne qualité, ne leur donnez pas d’aliments pourris ou moisis. Abstenez vous de donner à vos poules des plats cuisinés industriels, des aliments trop salés, sucrés, épicés.

La qualité des aliments que l’on donne à nos poules influence aussi sur la viande des poules.

Si vous avez de la place lancez-vous avant qu’il n’y a plus de possibilité d’en trouver.



Que Yéshoua Ha'Maschiah Vous Garde

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
17 − 13 =