Pratique

L’importance de l’eau lors de l’effondrement

L'importance de l'eau lors de l'effondrement

Dans cet article nous aborderons le sujet de l’importance de l’eau lors de l’effondrement. L’eau est un élément vital; mais déchaîné ou pollué cet élément peut aussi amener la mort.

Tout au long de l’histoire, on constate que les tribus et plus tard les civilisations se rassemblèrent près de l’eau. La raisons de cela:

« l’eau c’est la vie. »

Nous avons besoin d’eau pour nous hydrater. Nous l’utilisons également pour le nettoyage et la lessive. À mesure que l’humanité se sédentarisait, elle avait besoin de plus plus en plus d’eau.

  • Pour le bétail
  • Pour les champs
  • Pour l’industrie
  • etc.

l’agriculture moderne permet d’irriguer les champs et augmenter encore les rendements au détriment d’une pollution en croissance constante.

La plus part des machines étaient entraînées par l’eau ou la vapeur d’eau, dès le début de l’ère industrielle et du travail mécanisé. Avec ces avancées technologiques, nous nous sommes inexorablement à l’approvisionnement en eau.

Aujourd’hui il n’existe presque plus de source publique et nous sommes donc encore d’avantage dépendant du système d’approvisionnement.

On peut dire que l’eau maintien et simplifie la vie. En plus nous disposons d’une eau facile et nous ne le remarquons simplement plus.

Pour prendre conscience de cette eau facile, je vous invite à faire cette petite expérience.

« Fermez l’arrivée d’eau directement après le compteur. »

Faites le pour voir, ça peut arriver demain contre notre gré, là c’est juste un « jeu ». Si on fait l’expérience on saura à quel point l’eau est importante et combien nous en utilisons?

Alors coupez l’eau juste une journée.

ATTENTION: prenez des précautions , scotchez avec du ruban adhésif ou de fermer les robinets afin de ne pas vider le chauffe-eau. Ça évite de créer des problèmes au redémarrage.

Si vous avez un puits, utilisez votre de pompe ou tout autre système de secours.

Je vous encourage à faire ce test un jour normal, un jour ou il y à un maximum de personnes présentes. Idéalement, faites-le en été une période où il faut arroser le jardin si vous en avez un, les plantes d’intérieurs, un jour de grande lessive ou un jour d’abattage de poulets. C’est à ces moments qu’on prend réellement conscience de l’impact induit par une coupure d’eau plus ou moins longue, ne serai-ce que durant 48 h.

Faites le test…

Il est aussi intéressant de connaître le besoin en eau par jour .

Faites un relevé du compteur d’eau à une heure précise puis de refaites un autre relevé 24 h plus tard. Cela vous donnera une indication sur la quantité d’eau qu’il serait utile de stocker pour tenir X temps en cas de problème.

Attention, dans le volume relevé il y à deux sortes d’eau, l’eau potable pour la cuisine et celle qu’on utilise pour l’arrosage, les w.c et éventuellement se laver. En récupérant l’eau de pluie, on peut déjà palier à une partie du besoin en eau.

Effondrement recueillir l'eau L'importance de l'eau lors de l'effondrement
Crédit photo

Ne trouvez pas de prétextes pour justifier la quantité d’eau utilisée. Oui, les nombres de douches ou de bains peuvent être réduits tout comme la quantité de lessives et d’arrosage mais finalement, l’hygiène en souffre.

Négliger le lavage des mains, peut entraîner des maladies liées à des infections des voies féco-orales qui ont tendance à être à l’origine de la plupart des maladies que les profanes appellent aussi «intoxication alimentaire».

Peut être cette «crise improvisée» est le moment de se concentrer davantage sur l’essentiel tout en gardant une bonne hygiène. Ensuite on peut utiliser ces données comme indicateur référence, pour faire votre estimation sur le volume d’eau qu’il faut stocker pour subvenir à vos besoins pendant une durée de X jours.

La réserve d’eau potable devrait couvrir 3 semaine minimum, un peu moins pour l’eau d’arrosage, toilettes, etc. 3 semaines étant une théorie, il va de soi que c’est primordial de pouvoir accéder à l’eau potable si la rupture d’approvisionnement classique dépasserait ce délais.

Posez-vous les questions suivantes :

– « Connaissez vous une source naturelle d’eau potable qui est accessible et proche de votre lieu de vie? »

« Avez vous prévus un système de préparation de l’eau pour la rendre potable? »

Effondrement, source d'eau L'importance de l'eau lors de l'effondrement

Si vous répondez NON à ces questions, ça serait peut-être le moment de savoir préparer l’eau pour la rendre potable. Pour en savoir plus, cliquez ici.

Nous sommes tellement habitué à juste ouvrir le robinet qu’une coupure d’eau reste la menace la plus importante et la plus probable à gérer pour la plupart d’entre nous, lors d’une effondrement.

L’eau, une épée à double tranchant !

Comme nous l’avons vu plus haut, l’eau est l’une des rares choses dont nous ne pouvons nous passer. De ce fait, un cours d’eau, un système fluvial ou lac peuvent avoir un impact positif considérable sur notre préparation survivaliste. cependant les eaux issues de ces lieux ne sont pas sans risques. Les risques liés à l’eau sont de différentes nature. On peut s’intoxiquer avec une eau insalubre.

Ensuite il y à les risques naturels comme les inondations ou les coulées de boue. Ces risques ont considérablement augmentés avec les digues vieillissantes, les constructions hasardeuses de maison «pieds dans l’eau ». Les inondations constituent également des dangers qu’il ne faut pas négliger. Le 9 juillet 2019 l’Espagne a connu une catastrophe dévastatrice due aux inondations provoquées par une pluie diluvienne entraînant la crue des rivières et des ruisseaux. Cela n’arrive pas qu’aux autres.

Le nord de l’Espagne touché par de violentes inondations

En cas de crue prolongée, les barrages hydroélectriques en place risquent de connaître des pannes ou impacter le réseau d’eau potable. Les usines le long des cours d’eau qui en cas d’inondation risquent des fuites de produits chimiques toxiques.

Pollution suite à des inondations. L'eau - C'est la Vie, mais aussi la Mort

Et qu’en est-il des centrales nucléaires qui sont aussi situées le long des voies d’eau, sont elles sûres? N’y a-t-il aucun risque que des eaux radioactives s’échappent accidentellement ? Le tsunami de Fukushima à bien prouvé le contraire.

Des défaillances associées aux inondations peuvent entraîner la contamination dans les terres agricoles et les villes. Sachant qu’à l’heure actuelle il est impossible de boire l’eau des fleuves, des rivières et des ruisseaux et même de certaines sources. Si une contamination de ce type devait se produire l’accès à l’eau potable serai sérieusement compromis.

Les déchets humains, engrais, désherbants, plastiques et autres , ainsi que le bétail représentent autant de risque de contamination de l’eau.

Souvent des maladies apparaissent après évènement comme :

  • un tremblement de terre
  • un orage ou une tempête
  • une inondation

Les causes sont les déchets divers qui rendent l’eau insalubre et l’impossibilité de la traiter. On peut donc s’attendre à ce que les maladies augmentent après une catastrophe naturelle majeure.

Beaucoup de ces risques peuvent être limités avec la sélection du lieu de vie. En plantant quelques haies ou arbres on peut créer des tampons ou retenir la terre.

Autosuffisance – puits – rivières – ruisseaux

Les puits

Si c’est possible sur votre terrain creusez un puits et faites en sorte de pouvoir l’utiliser avec ou sans électricité. Idéalement on préférera une pompe qui alimente une cuve sous pression. En cas de panne il faut pouvoir puiser avec une pompe manuelle. De plus, tous les puits ne peuvent pas atteindre les quantités nécessaires pour abreuver bétail et irriguer les cultures. Soyez vigilants, l’eau d’un puits ne sera pas forcément potable.

Les ruisseaux et les rivières sont des éléments de valeurs pour un site ou une BAD ( NDLR, BAD est l’abréviation de Base Autonome Durable).

Un cours d’eau à faible débit peut déjà être d’un bon secours. Il est tout à fait possible de remplir une citerne placée un peut en hauteur pour profiter de la gravité et ainsi augmenter la pression. Rien que ça peut faire une énorme différence et une économie d’énergie physique considérable. Enfin si vous avez la possibilité vous pouvez utiliser une pompe électrique branchée sur un système de courant solaire. Prévoyez quand même le plan B au cas où il y aurait une panne.

Le nec plus ultra, un cours d’eau à débit plus élevés. On peu installer des turbines hydroélectriques pour alimenter des moteurs de machines et donc nous faciliter certains travaux. Dans le meilleur des cas, produire de petites quantités d’énergie stockées dans des batteries. Pour cela créés un barrage pour augmenter la pression de l’eau qui passe dans la turbine et génère de l’électricité. Cet article sur l’électricité pourrait aussi vous intéresser.

Conseil, avant de vous lancer assurez-vous que le cours d’eau ne se dessèchent pas en été, idéalement il n’a jamais étés déclaré asséché sur les relevés sécheresse établis sur 25 ou 30 ans.

Ayez une confiance limitée dans le système d’approvisionnement classique.

L'importance de l'eau lors de l'effondrement. Effondrement, coupure de l'eau potable. L'eau

Il faut reconnaître que qu’à la vue de la situation, l’effondrement arrivera, par conséquent je vous encourage donc de repérer des points d’eau. Savez-vous où vous pouvez aller pour avoir accès à l’eau, la plus potable possible? Sans ce plan toute survie deviendra très compliquée et difficilement gérable. Ce conseil est d’autan plus important que les sources publiques et accessibles sont devenues rares.

Ces dernières années j’ai vu dans les Vosges du Nord au moins 5 sources qui coulaient abondamment en forêt, être détournées pour une célèbre marque. Une fois de plus ces sources ne sont plus disponibles.

Quand vous avez votre point d’eau, il serait intéressant de l’analyser pour vous faire une idée d’une éventuelle pollution et rechercher s’il un risque d’être à sec en été.

Toutefois, je vous suggère de préparer votre eau avant de la consommer même si vous pensez quelle est pure. Prévenir vaut mieux que guérir, cela est encore plus vrai en période de crise. Pour savoir comment préparer l’eau cliquez ICI.

Les poules ont besoin de peu d'eau. L'importance de l'eau lors de l'effondrement
Les poules ont besoin de peu d’eau. Élever des poule est donc une bonne stratégie de survie.

Ceux qui ont la possibilité d’élever des animaux pour subvenir aux besoins alimentaire, peuvent faire une bonne sélection du bétail.

Certaines races ont un besoin important comme

  • les porcs
  • les canards

D’autres espèces ont un besoin en eau réduit comme

  • Les poules
  • Les chèvres
  • Les lapins par exemples.

Si on veut des animaux encore plus économes en eau on peut sélectionner des races venants de régions sèches. Elles seront peut-être plus coûteuses à l’achat et auront des ratios lait-viande moins important. Cependant dans une situation de survie, elles seront inestimables simplement parce qu’elles ont un petit besoin en eau, pensez-y.

L'importance de l'eau lors de l'effondrement. Les chèvres ont un petit besoin d'eau, idéal en situation de crise.
Les chèvres ont un petit besoin d’eau, idéal en situation de crise.

L’eau et la culture.

Les buttes autofertile dites «Hugelkultur» constituent un excellent moyen de limiter la dépendance à la pluie et à l’arrosage. Une fois installées et correctement dimensionnées ces buttes n’ont pratiquement besoin d’aucune aide. Elles retiennent et génères essentiellement de l’humidité de l’intérieur.

Butte de Culture Autofertile avec du bois (« Hugelkultur »)

Éviter le gaspillage

Lorsque nous utilisons de l’eau, nous devrions l’utiliser autant de fois qu’il est humainement possible. Au lieu de cela nous la laissons s’écouler tout de suite dans les égouts. Par exemple en utilisant l’eau de cuisson refroidie dans les jardins ou pour le bétail, en récupérant les eaux de ruissellement provenant des pousses et des graines germées pour le bétail ou pour l’arrosage, laver les légumes dans une bassine et non sous le robinet, etc. Ces idées peuvent toutes contribuer à réduire considérablement la consommation d’eau.

Pour économiser encore mieux cette denrée précieuse, il y a de petites choses comme utiliser une tasse d’eau pour se rincer et brosser les dents. Avoir des bassines de récupération pour se laver les mains ou rincer les légumes, cette eau est ensuite remise dans le système d’irrigation du jardin .

« Quand le puits est à sec, on sait le prix de l’eau. »

Comme on le constate dans cet article, nous avons toujours étés et sommes toujours dépendants de l’eau. Cependant, nous devons revenir sur l’histoire et nous inspirer sur les techniques d’il y a 150 ans. Il faut aussi pour trouver des moyens de stocker et d’utiliser l’eau avec parcimonie.

Effondrement et pollution.

Survivalistes, nous nous préparons à faire face à une ou plusieurs catastrophes, de plus ou moins grande ampleur. Dans cette préparation, l’eau doit être au centre des préoccupations. Sans eau, peu de chance de survie, toute préparation est de ce fait inutile et nulle. On sait aussi que l’eau peut être dangereuse, que ça vaut la peine de rechercher les plans d’inondation locaux, ainsi que les risques de contaminations possibles, engendrés par des usines ou des élevages intensifs à proximité ou en amont du cours d’eau près du quel vous souhaitez habiter, ou installer votre BAD en cas de…

J’espère que cet article vous a inspiré. J’espère également que vous ayez fait l’exercice grandeur nature de coupure d’eau conseillée en début d’article..

Laissez moi en commentaire votre impression. Merci

Que Dieu Vous garde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
20 ⁄ 10 =