La Bourse à Pasteur – Herbe des survivalistes
Alimentation - Santé

La Bourse à Pasteur – Herbe des survivalistes

La Bourse à Pasteur – Herbe des survivalistes

La Bourse à Pasteur – Herbe des survivalistes

La bourse à pasteur est une herbe très peu spectaculaire qui pousse sur les bords des chemins, dans les prés, dans les jardins, sur les talus et dans les champs. Elle est presque invisible aux yeux de ceux qui ne la connaissent pas, mais pour le connaisseur, la Bourse à Pasteur est une Herbe de survivalistes par excellence.

La plante est connue depuis les anciens temps pour ses propriétés médicinales. La Bourse à Pasteur apparaît dans des écrits remontants au xv ème siècle, cependant les anciens Grecs l’utilisaient déjà.

Pour moi la plante est intéressante parce qu’elle est disponible toute l’année mais aussi parce qu’elle à des propriétés médicinales non négligeables. Principalement composée d’acides aminés, de protéines (environ 32%), de flavonoïdes (y compris le kaempférol, de la lutéoline, de la diosmétine, de la quercétine, la rutine), des acides phénol carboxyliques, des sels de potassium et de calcium, de la vitamine C, la Bourse à Pasteur soigne principalement les maux liés aux hémorragies internes et externes

Carte d'identité:

La Bourse à Pasteur – Herbe des survivalistes

 

Nom scientifique:                                       Capsella bursa-pastoris

Appellation Française :                                  Bourse à Pasteur

Nom Allemand :                                Hirtentäschel

Dénomination Anglaise :                                    Shepherd’s Purse

 

La base est formée d’une rosette à partir de laquelle sortes les tiges pouvant atteindre 30 à 50 cm de haut.

 

La Bourse à Pasteur – Herbe des survivalistes

La Bourse à Pasteur – Herbe des survivalistes
La Bourse à Pasteur – Herbe des survivalistes
La Bourse à Pasteur – Herbe des survivalistes

Floraison: de janvier à décembre, petites fleurs blanches dont les pétales ne dépassent pas les 6 mm de long.

La Bourse à Pasteur – Herbe des survivalistes

                         Images prises le 2-01-20  ci-dessus et ci-dessous, les boutons floraux                                       sous la glace en ce mois de janvier 2020

Confusion possible avec:

Avant l’apparition des tiges, des fleurs et des fruits on peut confondre la Bourse à Pasteur avec le coquelicot ou celle de la Crepis bursifolia. Il serait donc intéressant de reconnaître la plante en hiver quand elle fleurit. Mais la confusion serait sans gravité les deux sont comestibles. Toutefois, ces deux plantes sont beaucoup plus douces en goût et tout aussi savoureuses que la Bourse à Pasteur.

Bourse à Pasteur

Source Image

Crepis biennis. Famille : Famille du pissenlit.

Source image

Coquelicot

Source Image

Au niveau des fruits, on peut éventuellement confondre la Bourse à Pasteur avec le Tabouret des Champs, même s’ils ne se ressembles pas vraiment.

La Bourse à Pasteur – Herbe des survivalistes

Fruits de la Bourse à Pasteur

Source image

Fruits du Tabouret de Champs

Source image

La Bourse à Pasteur et santé

L’effet anti-inflammatoire de la Bourse à Pasteur soigne sous forme d’infusion les cas de rhumes ou d’infections respiratoires, de plus, l’infusion est aussi recommandée pour les saignements de l’estomac.

La teinture de Bourse à Pasteur est indiquée pour des maladies telles que

  • L’artériosclérose
  • Les rhumatismes
  • L’indigestion.

Que ce soit l’infusion ou la teinture, les 2 peuvent être utilisées à l’extérieur pour faire des lavages et des compresses parce qu’elles favorisent le processus de guérison de la peau par exemple un eczéma.

Pour soigner des problèmes de peau, on utilisera la poudre obtenue des parties aériennes de la plantes. Pour ce faire on les réduit simplement en poudre une fois séchées et on l’applique sur l’endroit à soigner.

Pour les Femmes survivalistes

Extérieurement, la plante est utilisée pour soigner les lésions cutanées saignantes. L’effet dans ces domaines s’est confirmé durant première guerre mondiale. L’efficacité de la plante peut aller du simple saignement du nez aux saignements internes.

Les propriétés astringentes de la Bourse à Pasteur ont réputation d’augmenter le tonus du muscle utérin, de stimuler la circulation et d’abaisser la pression sanguine.

La capacité hémostatique de la plante serait efficace contre les varices, hémorroïdes, hémophilie, hématurie et hémoptysie.

Lors des deux guerres mondiales, la Bourse à Pasteur à été largement utilisée dans le civil comme remède hémostatique lors d’accouchements difficiles.

La Bourse à Pasteur est également intéressante pour les femmes, qui en situations de survie aurons à gérer les problèmes menstruels. C’est une plantes efficace pour venir en aide à des problèmes comme les saignements menstruels prolongés (métrorragie) ou les saignements acycliques (métrorragie).

La Bourse à Pasteur est indiquée pour :

  • Saignement
  • Menstruations
  • Saignements gastro-intestinaux
  • Régule le débit sanguin rénal
  • Grossesse et accouchement
  • Hypertension artérielle
  • Tension artérielle basse
  • Faiblesse circulatoire générale
  • Digestion
  • Renforcement de l’estomac
  • Constipation
  • Inflammation et peau
  • Les infections respiratoires
  • Les blessures
  • Eczéma
  • Métabolisme et vaisseaux
  • Artériosclérose
  • Rhumatisme
  • Goutte
  • Varices
  • Hémorroïdes

MISES EN GARDE

La Bourse à Pasteur est coagulante et ocytocique, par conséquent elle doit être évitée par les femmes enceintes, ainsi que par les personnes atteintes de thrombose ou ayant tendances aux phlébites.

Le conseils donnés dans cet article sont donnés à titre informatif, en aucun cas l’auteur ou le site https://strategies-de-survie.fr/ 

Ne peuvent être tenus pour responsable en cas de complication suite à l’utilisation de la Bourse à Pasteur – Herbe de survivalistes. En effet il appartient à chacune et chacun de prendre ses précautions.

Si vous ne connaissez pas la plante, formez vous auprès d’un spécialiste et dans le doute, abstenez-vous.

La Bourse à Pasteur en cuisine

La plante se consomme entièrement.

Racines – feuilles – tiges – fleurs – fruits.

Les feuilles au goût rappelant un peu des notes de roquette ou de cresson, la bourse à Pasteur s’intègrent très bien crue dans les salades. Autrefois dans nos contrées on consommait les jeunes rosettes de printemps.

Racines

Les racines récoltées et séchées avant la floraison, seront broyées et utilisées comme épice.

Feuilles et jeunes pousses, les tiges & fleurs:

Les feuilles et les jeunes pousses tendres (de mars à juin environs) peuvent être cuites à la vapeur ou préparées façon  épinards, mais, vous pouvez également les laisser crus pour les déguster en salade ou simplement garnir une tranche de pain préalablement beurrée.

Graines:

Les minuscules graines de la Bourse à Pasteur peuvent être écrasées et mélangées avec du sel, du vinaigre, cela pour obtenir un assaisonnement de type moutarde à l’ancienne.

L’été dernier j’ai préparé des orties façon épinards complété avec de la Bourse à Pasteur et des oignons, un excellent repas de survie.

La Bourse à Pasteur – Herbe des survivalistes

Orties façons épinards agrémentées Bourse à Pasteur et oignons.

Conservation

La plante se prête bien à la conservation par lactofermentation, il faut reconnaître que c’est un bon moyen de conservation  en prévision d’une coupure de courant.

La seconde méthode est le séchage. On peut ensuite la broyer pour en faire une épice ou laisser tel quel pour l’infuser.

La Bourse à Pasteur au jardin.

Les fleurs, bien que capables de s’autoféconder, attirent divers pollinisateurs : chrysopes, abeilles sauvages, papillons, syrphes… En évitant de tondre trop tôt au début du printemps, on augmente donc les chances pour nos précieux butineurs de survivre à cette période charnière.

Les graines de la bourse-à-pasteur sont très appréciées des poules.   

 

Cette plante est aussi intéressante pour ceux qui élèvent du gros bétail, vaches ou moutons, dans ces cas vous pouvez leurs donner de la Bouse à Pasteur après qu’elles aient mises bas.

 

Préparation & utilisation de la teinture

Dans le livre « La santé de la pharmacie de Dieu » de Maria Treben, on trouve la recette pour préparer la teinture soi-même.

  1. Couper menus les parties aériennes de la plante
  2. déposez les dans un bocal en verre qui se referme hermétiquement
  3. Recouvrez avec un alcool de fuits neutre à 40°
  4. Fermez et laissez infuser 14 jours au chaud, idéalement au soleil sur le bord d’une fenêtre.
  5. Secouez le mélange 1 fois par jour
  6. Après 14 jours, filtrez la teinture et conservez la dans des récipient en verre opaque à l’abri de la lumière et au frais.

Posologie

Maximum 4×30 gouttes de teinture dans un grand verre d’eau ou dans une infusion de plantain par exemple.

Dans des cas plus sévères on peut aller jusqu’à 5×30 gouttes maximum.

 

Bonus

Voici ma recette d’une salade que je prépare souvent au printemps avant l’apparition des tiges. Mélangez une mesure de :

Feuilles de Bourse à Pasteur

Jeunes feuilles d’Achillée Millefeuille

De Stellaire

Feuilles de Plantain

Quelques fleurs de marguerites ou de Pâquerettes pour la déco.

Vinaigre de cidre, quelques gouttes d’huile d’olive, assaisonnez à votre goût.

Pour conclure,

Comme nous l’avons constaté tout au long de cet article la Bourse à Pasteur est une herbe destinée aux survivalistes. Elle est facilement identifiable, et disponible toute l’année.

Les propriétés médicinales vont au delà du traitement des simples maladies parce qu’elle est efficace pour soigner les maladies liées au sang. 

Dans une situation de survie elle peut trouver sa place dans le placard pharmacie de la maison. N’hésitez pas à partir à sa rencontre mais surtout n’oubliez pas que tant que nous n’avons pas d’effondrement il est plus prudent de chercher un avis chez votre médecin.

Que Dieu vous garde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
26 − 6 =